Robot laveur de sol : comment choisir ?

Les robots laveurs aident au quotidien dans les tâches ménagères en rendant un intérieur propre à l’abri des déchets. Si vous souhaitez vous attacher ses services, tenez compte de ses paramètres.

L’autonomie de la bactérie

Le choix d’un robot laveur doit s’opérer en fonction de la surface de votre logement. On conseillera pour les appartements de moins de 60 m2 un robot de 100 minutes d’autonomie. Pour les modèles de 60 à 120 m2 c’est plutôt les robots de 100 à 150 minutes d’autonomie qui sont recommandés. En revanche, pour les surfaces de plus de 120 m2 ce sont les modèles possédant une autonomie illimitée qui sont adaptés. Il est disponible actuellement sur le marché des modèles qui se rechargent automatiquement et reprennent le travail où ils s’étaient arrêtés.

La brosse

Les fabricants proposent à la clientèle deux types de brosses. La première de type standard à poils rigide joue parfaitement son rôle sur les sols durs comme les carreaux, le ciment ou le parquet.
La deuxième variété est relative aux brosses en caoutchouc vivement conseillé pour le nettoyage des tapis et moquettes. L’innovation apportée par certaines firmes aux nouveaux modèles de robot laveur fascinera certainement les personnes développant des allergies. Ils disposent en effet d’une filière capable d’absorber les microbes et substances allergéniques.

Le type de navigation

Il existe également deux sortes de déplacements pour les robots laveurs. L’une dite aléatoire est une méthode simple et pratique. Elle se base sur un principe de déplacement autonome à l’intérieur de la pièce. Seulement, devant un obstacle, le robot rebrousse chemin en prenant une autre direction.
La seconde méthode pour sa part se base sur le concept du numérique et propose une solution captivante. Il s’agit en effet d’un déplacement à l’aide d’une caméra et d’un télémètre. Le robot laveur aura donc la possibilité d’exécuter aussi rapidement qu’il le pourra une tâche sans avoir à rencontrer un obstacle.